L'assassinat de 3Oumar Ibnou l-Khattab que Allah l'agrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'assassinat de 3Oumar Ibnou l-Khattab que Allah l'agrée

Message  Sounni_34 le Mer 28 Jan - 5:35



La quatorzième année de l'Hégire l'Emir des croyants 3Oumar Ibnou l-Khattab, que Allah l'agrée, ordonna de construire les villes de Bassora et de Koufa, initialement à base de roseaux. Les gens demandèrent par la suite à 3Oumar la permission de les construire en briques et il leur en donna l'autorisation.

La dix-septième année de l'Hégire, l'Emir des croyants fit une expédition pour une 3Oumrah et résida à La Mecque durant vingt jours. C'est à cette époque-là qu'il fit agrandir la Mosquée sacrée. C'est aussi cette année-là que 3Oumar Ibnou l-Khattab épousa 'Oummou Kalthoum la fille de 3Aliyy Ibnou Abi Talib et de Fatimatou z-Zahra'.

La dix-huitième année, il y eut une sécheresse terrible, au point que cette année fut appelée 3Amou r-Ramadah (l'année de la cendre). Alors, 3Oumar, que Allah l'agrée, demanda la pluie : il fit un discours et fit le tawassoul par Al-3Abbas Ibnou 3Abdi l-Mouttalib, puis s'agenouilla et pleura en invoquant Allah jusqu'à ce que la pluie tombe et qu'ils fussent secourus.

Cette année-là, la peste de 3Amwas sévissait dans les pays du Cham du côté de la Jordanie. Elle persista là-bas un mois, environ vingt cinq mille personnes périrent.

La vingt-troisième année de l'Hégire, l'Emir des croyants 3Oumar, que Allah l'agrée, fit le Pèlerinage, puis revint à Médine l'Illuminée où il mourut poignardé par Abou Lou'lou'ah Fayrouz le mazdéen, esclave de Al-Moughirah Ibnou Chou3bah. 3Oumar, que Allah l'agrée, était sorti pour la prière de as-soubh, les rangs étaient déjà alignés et l'ignoble Abou Lou'lou'ah s'infiltra entre les rangs, un poignard à deux extrémités pointues et empoisonné à la main, il le poignarda de trois coups dont un sous le nombril, puis ils le maîtrisèrent après qu'il ait blessé environ douze compagnons dont six moururent.

3Oumar, que Allah l'agrée, tomba à terre et dit à son fils : « Regarde qui m'a poignardé », il répondit : « Abou Lou'lou'ah, l'esclave de Al-Moughirah », alors 3Oumar dit : « Louange à Allah, qui a fait que mon assassinat soit par la main d'un homme qui n'a jamais fait une seule prosternation pour Allah ». 3Oumar chargea 3Abdou r-Rahman pour faire la prière devant les gens et fut transporté chez lui. Puis il envoya son fils 3Abdou l-Lah chez 3A'ichah en lui disant : « Dis lui : 3Oumar Ibnou l-Khattab te salue, et ne dis pas l'Emir des croyants, et il te demande : autorises-tu que je sois enterré avec mes deux compagnons ». Alors, 3Abdou l-Lah se rendit chez 3A'ichah et lui demanda l'autorisation que son père soit enterré avec ses deux compagnons. Elle reçut donc le message de l'Emir des croyants, exhala un soupir et pleura puis elle dit : « Transmets à l'Emir des croyants mon salut et dis lui que j'avais réservé cela pour moi mais qu'aujourd'hui elle t'en fait l'honneur plutôt qu'à elle ». 3Abdou l-Lah revint et 3Oumar lui dit : « Que rapportes-tu, ô 3Abdou l-Lah ». Il répondit : « Ce que tu désirais, elle te l'autorise ». Il dit : « Louange à Allah », et il ne cessa d'évoquer Allah ta3la, de faire du dhikr, jusqu'à ce qu'il décède, que Allah l'agrée, la veille du mercredi, trois nuits avant la fin de Dhou l-Hijjah à l'âge de soixante trois ans. Il fut lavé et déposé sur le lit du Messager de Allah et Souhayb dirigea la prière funéraire qu'ils firent pour lui. Il fut enterré dans la chambre honorée, la tête au niveau des épaules de Abou Bakr As-Siddiq, que Allah l'agrée. Son califat dura dix ans et six mois moins un jour.

que ALLAH lui fasse misericorde
avatar
Sounni_34

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 33
Date d'inscription : 26/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.Abou-walou.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum