Le dhikr - l'évocation de Allah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le dhikr - l'évocation de Allah

Message  Jibril le Dim 8 Fév - 13:50



Le dhikr

L'évocation de Allah




Le Dhikr (invocation) consiste en la citation du nom de Dieu.
Une invocation, en arabe Dou3a, est le fait de s'adresser à Dieu dans le but de Le remercier pour un bienfait donné ou pour la réalisation d'un souhait.




Allah ta3ala dit ce qui signifie :

« Certes, c'est par l'évocation de Allah que les cœurs sont apaisés ».


Et Allah ta3ala dit ce qui signifie :

« Ô vous qui avez cru faites beaucoup d'évocation de Allah et exemptez-Le de toute imperfection, matin et soir ».


Tout ce qui comporte un éloge de Allah est un dhikr – une évocation – comme :

* le tasbih (la parole soubhana l-LahAllah est exempt d'imperfection –),

* le tahmid (la parole al-hamdou li l-Lah – la louange est à Allah –),

* le takbir (la parole Allahou 'akbarAllah mérite plus de glorification que tout autre –),

* le tahlil (la parole la 'ilaha 'il-la l-Lah –il n'est de dieu que Allah–).

Les dou3a' c'est-à-dire les invocations sont également une évocation.


La meilleure des évocations c'est le tahlil c'est-à-dire la parole la 'ilaha 'il-la l-Lah.


Le Prophète salla l-Lahou 3alayhi wa sallam a dit ce qui signifie : « La meilleure des paroles que j'ai dite moi ainsi que les prophètes qui m'ont précédés, c'est la 'ilaha 'il-la l-Lah, il n'est de dieu que Allah ».

Et il a dit ce qui signifie : « Si jamais tu commets une mauvaise action, fais la suivre par une bonne action ».

Alors Abou Dharr Al-Ghifariyy a dit : « Est-ce que la 'ilaha 'il-la l-Lah fait partie des bonnes actions Ô Messager de Allah ? » Il a dit ce qui signifie : « C'est la meilleure des bonnes actions ».

Après le tahlil viennent le takbir, le tasbih et le tahmid.


Il a été rapporté au sujet du mérite du tasbih que celui qui dit : soubhana l-Lahi wa bi hamdih, il lui est planté au paradis un palmier dont le tronc est en or.

Cette parole est une cause pour faciliter les moyens de subsistance et c'est également un moyen pour compenser ce que le croyant rate comme bonnes actions.

De plus, al-istighfar est une évocation de Allah. Il peut avoir lieu avec différents termes comme en disant 'astaghfirou l-Lah ou bien Rabbi ghfir dhanbi ou Rabbi ghfir li ou ghoufranak ou encore Allahoumma ghfir li.


Il a été rapporté que le Prophète salla l-Lahou 3alayhi wa sallam a dit ce qui signifie : « Celui qui dit 'astaghfirou l-Laha l-ladhi la 'ilaha 'il-la houwa l-Hayyou l-Qayyoumou wa 'atoubou 'ilayh, il lui est pardonné même s'il a déserté le front ».


Si l'on demande pardon pour soi-même et pour quelqu'un d'autre, on aura encore plus de récompenses, comme si l'on dit : (Allahoumma ghfir li wa li l-mou'minina wa l-mou'minat) ce qui signifie : « Ô Allah pardonne-moi ainsi qu'aux croyants et aux croyantes ».


Si l'on cite ses deux parents également c'est encore mieux que de demander le pardon seulement pour soi-même comme si l'on dit : (Allahoumma ghfir li wa li walidayy) ce qui signifie : « Ô Allah pardonne-moi ainsi qu'à mes deux parents ».


Que l'on sache mes frères de foi, que si l'évocation est comptée avec les phalanges c'est encore mieux car c'est la pratique d'origine. Le Messager de Allah salla l-Lahou 3alayhi wa sallam faisait le tasbih en comptant avec les phalanges de la main droite.


D'autre part, une des épouses du Messager avait disposé devant elle quatre mille noyaux de dattes pour faire le tasbih, le Messager l'avait vue faire et ne l'avait pas renié. C'est à partir de là que les savants ont compris que faire le tasbih avec le chapelet – la soubhah – est permis et que ce n'est pas interdit. Cependant, si les évocations sont comptées avec les phalanges, c'est mieux.

En effet le Messager salla l-Lahou 3alayhi wa sallam a dit à un groupe de femmes ce qui signifie :
« Attachez-vous au tasbih, au tahlil, au takbir et au taqdis et comptez-les avec les phalanges car les phalanges seront interrogées et parleront »



C’est-à-dire que Allah ta3ala fait qu'elles auront une prononciation au jour du jugement, elles parleront et diront ce qu'elles faisaient dans le bas-monde comme évocation de Allah, ce sera ainsi une source de joie pour cette femme musulmane.

_________________
Ibnou Sirin a dit : "Certes, cette science est une religion, alors regardez bien de qui vous prenez votre religion"
avatar
Jibril

Masculin Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://sunnite.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dhikr - l'évocation de Allah

Message  Nari le Mar 4 Mar - 1:41

Jibril a écrit:
Le Dhikr (invocation) consiste en la citation du nom de Dieu.
.
Cher Jibril,
Comme vous l'avez clairement montré il ressort explicitement des énoncés coraniques et du hadiths ainsi que de toute la Sira et la Sunna qu'obligation nous est donc faite d'être de rester et nous maintenir en compagnie de ceux qui ont le perpétuel désir de la Face de Dieu. Désir qui se traduit par l'invocation permanente. Mais cela n'est pas chose facile pour l'ego passionnel. Tout désir du cœur ou amour sans contrepartie devient nécessairement obligation pour l'ego. Le moyen le plus approprié de la purification des coeurs et des esprits reste donc la commémoration sans cesse du souvenir de Dieu et la concentration de toute notre pensée en lui en nous efforçant de nous dépouiller des images éphémères pour parvenir à un état de dénuement. C'est cette réceptivité qui laissera enfin la lumière divine se réfléchir sans ombres.

Par la grâce divine la présence celeste accorde constamment à l'initié fidèle en invocations des savoirs, des connaissances, des secrets, des effusions spirituelles, des sagesses, des états de certitudes. Dans le coeur ainsi purifié il n'y a plus de place que pour Dieu et son prophète.

Nari

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 04/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dhikr - l'évocation de Allah

Message  Invité le Jeu 6 Mar - 21:17

Jibril a écrit:Le Dhikr (invocation) consiste en la citation du nom de Dieu.

cher Jibril,
L'un des secrets de l'acte d'adoration est que tout rite a des effets sur le cœur. Et le rite appelle la répétition, donc lorsque nous parlons du Dhikr, il n'aura d'effets sur le cœur que par la répétition. Car il faut savoir qu'entre l'apparence de l'homme et son for intérieur, entre son secret et son extérieur, existe une relation naturelle. Les actes et les mouvements de l'un jouent sur l'autre. La santé du corps, sa maladie, ses symptômes physiques et ses états intérieurs et extérieurs influent sur l'esprit. De même que les états spirituels et les émotions ont un effet sur les faits et gestes et les actions du corps de façon naturelle et inconsciente.

Il en résulte que tous les actes, bons ou mauvais, influencent l’âme. Soit ils l’orientent vers le monde d’ici-bas et ses séductions en lui cachant la vérité et la réalité, soit ils retirent le voile de la Beauté et de la Majesté et conduisent l’âme vers le chemin des spirituels et des gens rapprochés d’Allah.

Ces rites et ces adorations représentent le paradis des corps. C’est l’un des secrets attachés à la répétition des invocations et des actes. Si la langue répète le Nom d’Allah, la langue du cœur se délie graduellement, ainsi le cœur devient invocateur. De la même manière, lorsque le cœur se souvient, la langue se délie et elle se met à son tour à invoquer.

Alors soyons assidus dans la pratique des prières, des rappels et des invocations. Faisons que par la force de la répétition nos cœurs, corps et âmes s’y habituent au point de ne plus pouvoir s’en passer, et ouvrons ainsi la porte au cheminement vers le rapprochement de Sa Majesté, Exalté soit-Il.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dhikr - l'évocation de Allah

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum