Les Péchés du Coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Péchés du Coeur

Message  Jibril le Sam 7 Fév - 21:29



Les péchés du cœur




Le Prophète salla l-Lahou 3alayhi wa sallam a dit ce qui signifie :

"Certes, il y a dans le corps un morceau de chair. S'il est sain, tout le corps est sain, et s'il est corrompu, tout le corps est corrompu ; certes c'est le cœur".

[Rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim]



Parmi les péchés du cœur, il y a :



* L’insincérité dans les actes de bienfaisance.

C’est le fait d’agir pour plaire aux gens, c'est-à-dire pour rechercher leur éloge. Elle en annule les récompenses.
Le Messager de Allah salla l-Lahou 3alayhi wa sallam a dit ce qui signifie :

"Certes, Allah n'accepte des actes que ce qui est accompli pour Lui en toute sincérité et ceux par lesquels est visé Son agrément".

[Rapporté par An-Naça'iyy]





* L’infatuation par l’obéissance à Allah, c’est le fait d’observer son adoration comme provenant de soi-même en n’ayant pas à l’esprit qu’elle est un bienfait de la part de Allah.

Son acte lui plaît dans le sens qu’il se glorifie lui-même et qu’il s’attribue un mérite en l’ayant accompli. Il oublie que c’est Allah Qui lui en a fait grâce.





* Le doute au sujet de Allah.

C'est-à-dire au sujet de Son existence ou de Sa puissance, ou de Son unicité, ou de Sa sagesse, ou de Son équité ou autre que cela parmi Ses attributs.

Le doute au sujet de Allah fait partie également des péchés du cœur et c’est une mécréance véritable.




* Se laisser aller à commettre les péchés en comptant sur la miséricorde de Allah.

Exemple : Il se dit en lui-même « Allah ne va pas me châtier, Allah va me faire miséricorde, Il ne me châtiera pas ».

Allah ta3ala dit ce qui signifie :

"Se croient-ils protégés du châtiment de Allah ? Ne se croient protégés du châtiment de Allah que les perdants".

[sourat Al-'A3raf / 99]




* Désespérer de la miséricorde de Allah.

Le désespoir de la miséricorde de Allah signifie de dire en soi « j’ai fait tel et tel péché, Allah ta3ala ne me fera pas miséricorde mais Il me châtiera ».

C’est de penser du mal de Allah et il croit que Allah ne lui pardonnera pas du tout et que sans aucun doute Il le châtiera compte tenu du grand nombre de ses péchés par exemple.


Allah ta3ala dit ce qui signifie :

"Dis : Ô Mes esclaves qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde de Allah".

[sourat Az-Zoumar / 53]





* L’orgueil envers les esclaves de Allah.

L'orgueil est de deux sortes : c'est refuser la vérité à celui qui l'a dite tout en sachant que ce qu'il a dit est vrai et ce, à cause par exemple du jeune âge de celui qui l'a énoncée. Et c'est le mépris des gens qui est le fait de considérer les autres avec mépris et de se considérer soi-même estimable.




* L’animosité.

L'animosité (al-hiqd) consiste à cacher une hostilité envers un musulman, en agissant selon cette hostilité et sans s'opposer à ce sentiment en le détestant.



* L’envie.

L'envie (al-haçad), c'est le fait de détester que le musulman reçoive un bienfait, ne pas supporter cela en souhaitant que ce bienfait lui soit ôté et agir selon ce sentiment.




* Faire référence à une aumône antérieure pour faire du tort à son bénéficiaire.

Cela en annule la récompense ; comme en disant à quelqu’un à qui on a donné une aumône : Ne t’ai-je pas donné telle chose, tel et tel jour ?

Allah ta3ala dit ce qui signifie :

"Ô vous qui avez cru, n'annulez pas vos aumônes par un rappel de vos œuvres de charité ou par un tort".

[sourat Al-Baqarah / 264]





* La persistance dans le péché.

La persistance dans le péché signifie de multiplier les petits péchés au point qu’ils dépassent ses bonnes actions, alors cela devient un grand péché.




* Penser que Allah ne va pas lui pardonner ses péchés et avoir de mauvaises pensées au sujet des esclaves de Allah.

Avoir de mauvaises pensées au sujet de Allah, c'est croire que son Seigneur ne lui fera pas miséricorde mais le châtiera et c'est penser du mal au sujet des esclaves de Allah, sans présomption fondée.




* Nier la destinée.

Cela est de la mécréance. Comme croire que ce que nous faisons par notre propre choix n’est pas par la prédestination de Allah.




* Se réjouir du péché, qu’il provienne de soi ou de quelqu’un d’autre.





* La traîtrise, même envers un mécréant.

La trahison est interdite ; c'est par exemple dire à quelqu'un : "tu es sous ma protection", puis le tuer ou inciter quelqu'un d'autre à le tuer. Elle est interdite même avec un mécréant, comme par exemple en lui octroyant la garantie de sécurité et le tuer par la suite.





* La perfidie.

C'est-à-dire nuire à un musulman de façon caché.Cela est illicite.

Le Prophète salla l-Lahou 3alayhi wa sallam a dit ce qui signifie :

"La nuisance envers un musulman de façon cachée et la tromperie mènent au feu".

[Rapporté par At-Tirmidhiyy]





* Détester les compagnons du Prophète, Al-‘Al du Prophète et les vertueux.

Détester l'ensemble des compagnons est de la mécréance. Le compagnon est celui qui a rencontré le Prophète d'une manière ordinaire, a cru en sa prophétie et est mort avec cette croyance. Al-'Al, ceux qui sont visés par cela sont ses proches parents croyants et ses épouses. Les vertueux sont les pieux tels que les savants qui œuvrent pour la religion et d'autres encore. Il est interdit de les détester.




* L’avarice en ce que Allah a ordonné de payer. Et la cupidité.

L'avarice en ce que Allah a rendu obligatoire de payer est interdite, comme par exemple si quelqu'un s'abstient de payer la zakat après qu'elle est devenue obligatoire pour lui et qu'il a eu la capacité de s'en acquitter.

La cupidité, c'est le profond attachement à la possession de biens et à leur accumulation d'une manière blâmable, pour arriver par exemple à se montrer supérieur aux gens et à ne les dépenser que dans ses caprices.





* Manquer de considération envers ce que Allah a glorifié et minimiser ce que Allah nous a rendu important, que cela soit un acte d’obéissance, ou bien la gravité d’un péché, le Qour’an, la science de la religion, le paradis ou du châtiment en enfer.

Le manque de considération envers ce que Allah a glorifié est interdit, s'en moquer est de la mécréance. Celui qui se moque du paradis ou de l’enfer par exemple devient mécréant. Toutefois, s'il ne s'en moque pas mais ne lui accorde pas dans son cœur la place que la Loi a prescrit de lui accorder, ce n'est pas de la mécréance mais c'est illicite.

_________________
Ibnou Sirin a dit : "Certes, cette science est une religion, alors regardez bien de qui vous prenez votre religion"
avatar
Jibril

Masculin Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://sunnite.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum