Comment se fait l'apprentissage de la religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment se fait l'apprentissage de la religion

Message  Jibril le Sam 31 Jan - 19:38


Comment se fait l'apprentissage de la Religion



Nous comprenons d’un verset du Qour’an :

" Oh vous les croyants craignez DIEU comme il le faut et ne mourrez qu'en étant musulmans".

Ainsi donc, DIEU nous a ordonné de suivre la piété, et de Le craindre en étant pieux. De même, IL nous a ordonné de nous maintenir dans l'Islam jusqu'à la mort. La piété représente une chose qui est très importante, dans l'Islam. En effet, c'est par elle que la personne peut se préserver du Feu de l'Enfer. C'est en s'acquittant des obligations que DIEU nous a prescrit, et en évitant les péchés qu'IL nous a interdit de commettre, qu'on peut se sauver du Feu. C'est pour cela que
Nous comprenons d’un verset du Qour’an :

« Le plus honoré de vous chez Dieu, est le plus pieux »

Le plus honoré chez DIEU, est celui qui a le plus de piété. En somme, celui qui est meilleur dans l'application de la religion.
Ainsi, les gens ne sont pas meilleurs, par leurs races. Qu'ils soient arabes ou de n'importe quelle race, le meilleur chez DIEU, est celui qui applique le mieux la religion.

C'est pour cela que le Prophète a dit dans un Hadith rapporté par Ja'bir, le fils de `Abdi-Lla'h Al-Ansa'ry, ce qui suit (dans le sens):
"Les gens qui sont les plus proches de moi, ce sont les pieux, quels qu'ils soient, et où qu'ils soient".

Cela veut dire qu'ils soient blancs, noirs, ou de n'importe quelle couleur, qu'ils soient Arabes, Perses, Européens ou de n'importe quelle race, le meilleur parmi eux, c'est celui qui a le plus de piété, qui applique mieux la religion.

Donc, le Prophète a montré ainsi que c'est la piété qui fait que la personne musulmane soit honorée chez DIEU.

Puisque la piété consiste à appliquer les obligations et à s'abstenir des péchés, d'où émerge-t-elle donc?

Le Prophète a pointé son doigt vers son cœur, pour indiquer qu'il est le siège de la piété. Pourquoi?

Parce que la piété émerge du cœur qui est son origine. C'est lui qui dirige les organes. En effet, les organes traduisent l'influence que le cœur a sur eux. Si le cœur contient de la piété alors les organes suivent, par contre si elle y est absente, automatiquement les organes ne suivent pas. Qu’y a t-il dans le cœur? Bien sûr, le Prophète n'a pas voulu faire allusion au sang, et à la chair, mais plutôt, à ce qui s'y trouve comme croyance et connaissance. Et la science doit précéder la croyance, dans le cœur, pour que cette dernière soit bonne, et afin que la personne soit pieuse.

C'est pour cela qu'il faut savoir ce que DIEU a rendu obligatoire pour nous, ce qu'IL nous a prescrit, et ce qu'IL nous a interdit. On déduit donc de la parole du Prophète, qu'il n'y a pas de piété, sans science. C'est pour cela que l’on retrouve un verset du Qour’an duquel nous comprenons :

"Oh vous les Croyants, protégez-vous, et vos familles, du Feu dont le combustible sont les gens et les pierres".

Que peut-on faire pour se protéger du Feu de l'Enfer, et comment peut-on protéger nos familles? `Ali (que DIEU l'agrée), en expliquant ce verset, nous indique la marche à suivre. En effet il a dit: "Apprenez vous-même et enseignez à vos familles le bien"

En disant "le bien", c'est à la science de la religion qu'il fait allusion. C'est dans le même sens que l'a compris `Atâ' qui dit:
"C'est le fait d'apprendre comment prier, jeûner, acheter, vendre, se marier et divorcer".

`Ata' a dit qu'il faut apprendre comment faire, entre autre, la prière, jeûner, acheter, vendre, parce que pour s'acquitter des obligations et éviter les péchés, il faudrait au préalable connaître ces obligations, et apprendre comment s'en acquitter, conformément aux Ordres de DIEU. Et non pas selon l'envie de chacun.

Bien sûr, l'Islâm ne concerne pas seulement la prière, le jeûne, le Hajj et la Zakat, mais aussi, les contrats de vente, d'achat, de location et autres types de contrat. L'Islâm renferme des règles qui montrent si telle chose est valable ou pas.

Afin qu’une personne puisse devenir pieuse, il lui faudrait appliquer les règles de l'Islâm, dans tous les domaines de la vie, et ne rien négliger, de ses obligations. Ainsi, éviter les péchés veut dire, éviter de faire un achat interdit dans l'Islâm, ou faire une location non permise, ou faire un mariage non conforme à la Chari'a. De même pour se marier, il faut savoir comment le faire. Pour divorcer, il serait nécessaire aussi d’en savoir là dessus. Combien de personnes divorcent de leurs femmes sans s'en rendre compte, et continuent d'avoir des rapports sexuels comme si de rien n'était. En réalité chez DIEU, c'est du "Zinâ" qu’ils pratiquent, un rapport sexuel hors du mariage, puisque le divorce a pris effet, sans qu'ils ne s'en rendent compte.

C'est en raison de tout ceci que `Atâ nous a indiqué la science qui est obligatoire pour chaque Musulman. C'est là qu'on voit que les compagnons du Prophète ont bien compris le Hadith dont la signification est la suivante: "L'apprentissage de la science est une obligation pour chaque Musulman". Rapporté par Al-Bayhaky.

Bien sûr, le Prophète n'a pas fait allusion à toute la science de la religion, mais plutôt à une partie de cette science seulement, dont en faire la connaissance est une chose indispensable pour chaque Musulman, et dont il ne peut s'en passer. Ainsi, la prière est obligatoire pour chacun, le jeûne aussi, le Hajj pour celui qui peut l’accomplir, et qui a les moyens. La zakat pour celui qui remplit les conditions. On ne peut se passer d'apprendre comment accomplir ces choses, pour qu'elles soient conformes aux lois Islamiques et valables ainsi.

La raison est la suivante: une fois, le Prophète a vu quelqu'un dans sa mosquée qui priait. Au moment où il a fini, le Prophète l'interpella pour lui dire (dans le sens):
"Refais ta prière, car celle que tu as fait n'était pas valable". Il a accompli sa prière, et le Prophète lui redit la même chose. Puis une troisième fois, sans pour autant arriver à corriger ce qui était faux dans la prière. Sur ce, l'homme demanda au Prophète de lui apprendre, car il ne connaissait que ça. Et le Prophète lui apprit les piliers de la prière.

Ce Hadith prouve la non validité de ce que beaucoup de gens disent, comme quoi le fait d'avoir une bonne intention suffit, malgré que l'acte ne soit pas conforme aux règles islamiques. En effet, si c'était le cas, le Prophète n'aurait pas à plusieurs reprises, demandé à cette personne de refaire sa prière. Il fit cela, parce qu'elle n'était pas faite, conformément aux règles Islamiques.

Elle ne contenait pas les piliers indispensables que le Prophète a appris à ses compagnons, aux Musulmans. Malgré le fait que cette personne avait l'intention de faire la prière, et bien qu'elle ait mis en pratique tout ce qu'elle connaissait, le Prophète lui a tout de même dit : "Ta prière n'est pas valable".

Le Prophète a dit aussi, que certains font le Jeûne duquel ils ne récoltent que la faim et la soif. Et que d'autres font des prières de nuit, et ne récoltent d'elles que la fatigue, et le fait d'avoir veillé. Pourquoi?
Eh bien parce qu'ils font la prière d'une façon qui n'est pas valable, qui n'est pas conforme à ce que le Prophète a ramené, a apporté de la part de DIEU.

Comme on l'a dit auparavant, les Compagnons du Prophète ont bien compris de son Hadith, relatif à l'apprentissage de la science, et de quelle partie de celle-ci, l’apprentissage est obligatoire. Ceci ne veut nullement dire qu'il faut négliger les autres sciences. Au contraire, les savants ont dit que chaque science, qui est nécessaire pour les Musulmans, et dont ils ne peuvent s'en passer dans la vie quotidienne, devient une obligation d'ordre collectif. Par exemple, le fait d'apprendre la médecine, l'agriculture, la construction des bâtiments et autres choses similaires, ils ont dit que ce sont des sciences obligatoires, d'ordre collectif. Ce qui veut dire que dans chaque ville, il faut qu'il y ait un nombre suffisant de Musulmans qui apprennent ces sciences, autrement, ils tomberaient tous, dans le péché.

_________________
Ibnou Sirin a dit : "Certes, cette science est une religion, alors regardez bien de qui vous prenez votre religion"
avatar
Jibril

Masculin Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://sunnite.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se fait l'apprentissage de la religion

Message  Jibril le Sam 31 Jan - 19:44

Revenons au Hadith du Prophète:

"L'apprentissage de la science est obligatoire pour chaque Musulman".

Bien sûr, ceci ne s'adresse pas seulement aux hommes, mais les femmes en sont aussi concernées.
En effet le comportement des compagnes du Prophètes nous le montre clairement. A titre d'exemple, citons ce qu'a dit `A'icha la femme du Prophète:

" Louanges aux femmes des Ansa'r, dont la pudeur ne les a pas empêché d'apprendre la religion". Rapporté par Boukhâri. On voit bien que les compagnes du Prophète ont bien compris que l'apprentissage de la science ne concerne pas que les hommes, mais est obligatoire pour les femmes aussi.

Le Prophète nous a aussi encouragé à apprendre la science de la religion, en général. Il a dit (dans le sens): " Oh vous les gens apprenez; certes la science et le "Fikh" s'acquièrent par l'apprentissage; DIEU donne la science de religion à celui dont IL Veut du bien " Hadith juste rapporté par A-Ttabarâni.

De ce Hadith et d'autres, les savants ont tiré qu'il y a deux sortes de sciences, dans la religion. Une dont l'obligation est d'ordre collectif, et l'autre d'ordre individuel. Pour celle qui est obligatoire, d'ordre collectif, son obligation est accomplie, dès qu’un certain nombre suffisant de Musulmans l'apprennent. Tel le fait d'apprendre le Qour’an par cœur, les Hadith et les traditions du Prophète, les sciences qui traitent des fondements de la croyance, du Fikh (règles d'application de l'Islâm) appelées "Al-Ousoûl". Aussi le fait d'apprendre la langue arabe, comme la grammaire par exemple, la science qui traite l'héritage, et autres sujets.

Ils ont dit qu'il faut qu'il y ait un nombre suffisant de savants, pour défendre la religion islamique et pour répondre, le cas échéant, aux critiques venant des égarés non-musulmans comme les athées, ou des soi-disant musulmans, comme Mou`tazili'tes, les Kha'riji'tes ou d'autres. Ceci, dans le but de soutenir la religion, de montrer et de dévoiler aux gens leurs égarements et déviations.

Ce qui fait aussi partie de la tâche de ses savants, c'est de fournir des réponses aux questions que les gens se posent, concernant des problèmes auxquelles ils peuvent être confrontés, dans leur vie quotidienne, telles celles qui concernent l'héritage, le mariage, certains types de contrat qui auraient trait au mariage. De même leur fournir une réponse à propos d’une chose quelconque, si elle est un péché ou pas.
Science obligatoire d'ordre individuel

Et il y a la science qui est obligatoire, d'ordre individuel. C'est cette science que chaque Musulman a besoin de savoir. Elle se compose de deux parties.

La première, qui est la plus importante, concerne la croyance. C'est pour cela que le Prophète a dit (dans le sens): "Le meilleur des actes, c'est la croyance en DIEU, et en SON Prophète" Hadith rapporté par Boukhari.

Par conséquent, la meilleure des sciences est celle qui traite la croyance en DIEU, et en SON Prophète. Cela veut dire qu'il faut connaître DIEU comme il le faut, et connaître SON Prophète Mouhammad comme il le faut. En effet, pour croire en DIEU, il faudrait d’abord connaître DIEU, et pour croire au Prophète Mouhammad, il faudrait de même d’abord connaître le prophète Mouhammad. C'est pour cela que l'Imâm Abou' Hasane L-Ach`ary a dit : " La première obligation qui incombe à la personne est de connaître DIEU, Son Prophète et sa religion "

Et l'Imâm Al-Ghaza'ly a dit: "L'adoration n'est pas valable,sans la connaissance de l'Adoré"

Parce que celui qui croit que DIEU est une lumière, contraire de l'obscurité, n'a pas adoré DIEU.

De même celui qui fait la prière, en croyant que DIEU est assis sur le Trône, n'a pas adoré DIEU. De même celui qui l’a fait, tout en croyant que DIEU est partout, dans tous les lieux, n'a pas adoré DIEU, mais ce qu'il a imaginé. Ceux qui adorent les vaches, le soleil, tout en croyant que c'est DIEU, n'ont pas adoré DIEU.

C'est pour cela qu’il est indispensable de connaître DIEU, pour pouvoir L’adorer, et indispensable de connaître le Prophète, pour pouvoir croire en lui. À savoir qu'il est Prophète-Messager de DIEU, véridique dans tout ce qu'il a annoncé et énoncé, de la part de DIEU. En effet, sans la bonne croyance, il n'y pas de récompense, pour les bons actes, le Jour du Jugement. DIEU a mis comme condition préalable pour l'acceptation des bons actes la bonne croyance la croyance licite et juste. Ainsi, il faut croire en DIEU, et en Son Prophète, comme il le faut.

D’un verset du ‘Qour’an, nous comprenons: "Celui qui fait des bons actes, qu'il soit homme ou femme, tout en étant croyant, celui-là entrera au Paradis, sans subir aucune injustice ".

Ainsi, DIEU a posé comme condition le fait d'être croyant.
Et d’un autre verset du ‘Quor’an, nous comprenons: « Nous avons considéré l'œuvre qu'ils ont accompli, et Nous l'avons réduit en poussière éparpillée»

DIEU nous informe que le Jour du Jugement, les bons actes des mécréant ressembleront à de la poussière, similaire aux particules visibles, dans les rayons solaires, et par conséquent n'ont aucune valeur. Celui qui ne croit pas en DIEU, ne récoltera aucune récompense, pour les bons actes, le Jour du Jugement. De même celui qui est Musulman, et qui sort de l'Islâm, perd le bénéfice de tous les bons actes qu'il aurait accompli.

En effet, nous comprenons d’un verset du ‘Quor’an: «Celui qui mécroit, après avoir été musulman, ses œuvres seront anéanties» C'est-à-dire que celui qui a apostasié et a renié sa croyance, perd la récompense de ses bons actes.

De ce verset on déduit qu'il faut connaître ce qui fait sortir de l'Islâm. Et c'est pour cela que les savants, ceux des quatre écoles, à savoir les Châfi`îtes, Hanafi'tes, Ma'liki'tes, Hanbali'tes, et autres ont montré qu'il y a trois sortes de mécréance d’apostasie qui font sortir de l'Islâm. Ceci peut se produire par une prononciation, par la langue, par la croyance, ou par les actes. Pour chaque sorte d’entre elles, les savants ont donné des exemples.

Ainsi, ils ont dit que celui qui insulte DIEU, un de Ses Prophètes comme Jésus ou Mouhammad, un de Ses Anges, comme l'Ange de la mort, ou se moque de la prière, du jeûne, de l'Islâm, est sorti de l’Islam.

Concernant la deuxième sorte d’apostasie, c'est-à-dire celle qui se produit par la croyance illicite, par exemple comme le fait de croire que DIEU ressemble à Sa créature, ou de croire que DIEU est un corps immense, ou une lumière qui remplit l'espace, ou croire qu'IL est partout, par Son Entité, qu'IL est assis sur le Trône, qu'IL est dans une direction quelconque, qu'IL a des organes, qu'IL se déplace d'un côté à un autre...etc. Donc celui qui croit à une de ces choses, ou à d'autres qui leurs sont similaires n'a pas cru en DIEU.

En effet,on comprend d’un verset du Qour’an :
"Rien ne LUI ressemble, et IL est Celui Qui Entend, Celui Qui Voit"

Malgré qu'IL a la Vue et l'Ouie, IL ne ressemble pas a Ses créatures. Cela veut dire que les Attributs de DIEU ne sont pas comme ceux des gens. Cela veut dire que DIEU Voit et Entend, mais sans l'intermédiaire d'organes. Du fait qu'IL parle sans intermédiaire d'organes, de même, Sa Parole n'est pas comme la nôtre, elle n'est ni un langage, ni composée de lettres. Ainsi, DIEU a donc des attributs tels que la Vue, la Puissance, la Volonté, mais tous Ses Attributs ne ressemblent pas à ceux des créatures. Alors, celui qui contredit cette croyance en DIEU sort de l'Islâm. Il en est de même, pour celui qui croit que l'alcool n'est pas interdit, mais déconseillé, c’est à dire que celui-ci sort de l’islam. De même, le fait de croire que la prière n’est pas obligatoire, est une apostasie car c’est contredire quelque chose dans la religion, qui est connue par les Musulmans, savants et non-savants.

En ce qui concerne la mécréance par les actes, les savants ont dit que celui qui se prosterne à une idole, piétine le Qour’an, s'assied sur des livres de religion, jette le Qour’an dans les endroits impurs, sort de l'Islâm.

_________________
Ibnou Sirin a dit : "Certes, cette science est une religion, alors regardez bien de qui vous prenez votre religion"
avatar
Jibril

Masculin Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://sunnite.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se fait l'apprentissage de la religion

Message  Jibril le Sam 31 Jan - 19:48

La deuxième partie de la science obligatoire d'ordre individuel concerne la prière, le Jeûne, la Zakat - pour celui qui doit la payer -, le Hajj - pour celui qui est à la mesure de l’accomplir -. Il faut également apprendre ce qui est permis ou pas, ce qui concerne entre autre, l'habillement, la nourriture, et le logement. De même, il faut apprendre à connaître les péchés, afin de les éviter, et de ne pas tomber dedans en succombant aux tentations, et aux faiblesses. Péchés, tels ceux de l’œil (ceux qu’on commet en regardant les choses, dont il est interdit de voir), de l'ouie, du cœur, du ventre, du sexe (des organes génitaux), des organes. Car la personne qui ne les connaît pas tombera dedans, qu'elle le veuille ou pas. En somme, il faut apprendre tout ce qui est nécessaire, et parmi cela, les choses qui ont été précitées.

Nécessité d'apprendre la science et la manière de l'acquérir

Ainsi, on comprend bien que la science de la religion est importante, pour chaque personne, quel que soit son rang dans la société, qu'elle soit simple citoyen ou président (ou une personne qui a une autorité, un pouvoir), qu'elle soit médecin, ingénieur ou tout simplement un paysan. Tout le monde a besoin de connaître la religion pour se sauver du châtiment dans l'Au-delà, et éviter le Feu de l'Enfer.

En appliquant cette science on gagne le Paradis, et on échappe à l'Enfer. Mais, malheureusement la pudeur et l'orgueil privent beaucoup de gens d’acquérir cette science. C'est ainsi, en raison de leur pudeur, beaucoup de femmes n'apprennent pas. De même, l'orgueil empêche beaucoup de riches de demander l’acquisition de la science. C'est pour cela que l'Imâm `Ali, s'adressant à Kamyl, a dit : " Oh Kamyl, La science est mieux que la richesse. La science te protège, et c'est toi qui protège la richesse. C'est avec la science qu'on juge, et sur la richesse qu'un jugement est porté. La dépense fait diminuer la richesse, et par sa diffusion, la science se consolide ".

Le Prophète nous a montré que la science constitue un chemin menant au Paradis. Il a dit à ce propos (dans le sens) : " Celui qui prend un chemin pour aller chercher la science, DIEU lui facilitera un chemin pour accéder au Paradis ".

De même, dans un Hadith rapporté par Abou' Da'wou'd et A-Ttirmidhy, d'après Aboû Ddarda', le Prophète a dit (dans le sens): " En signe d'agrément et de modestie, les Anges rabaissent leurs ailes pour celui qui emprunte un chemin pour aller chercher la science."
Ainsi, les Anges se font modestes et montrent le respect et l'agrément, pour celui qui est en quête de la science.

Après avoir montré l'importance de la science, il faut expliquer comment doit se faire son apprentissage. En effet nous avons déjà cité le Hadith du Prophète dans lequel il dit (dans le sens):" Certes, la science et le Fikh (Science concernant les lois d'application de l'Islâm) s'acquièrent par l'apprentissage"

Malheureusement, de nos jours, beaucoup de personnes ignorent comment doit se faire l'apprentissage de la science, et pensent qu'il suffit de consulter les livres pour l'acquérir. L’inadéquation de cette méthode apparaît clairement, si l'on se réfère à ce que DIEU a dit, à ce que SON Prophète a Indiqué, et à la façon avec laquelle ses compagnons ont appris.

Plus grave encore, est que cela comporte un danger. En effet, nous comprenons d’un verset du ‘Qour’an: «Demandez aux gens de science, au cas où vous ne savez pas. »

C'est dans ce sens que, dans un Hadith rapporté par `Abdoulla'h fils de `Oumâr Ibnou Khattab (que DIEU les agrée), le Prophète a dit (dans le sens): "C'est par la mort des savants que DIEU enlève la science, et non pas en la retirant des gens; et quand il n' y a plus de savants, les gens désigneront des ignorants en tant que guides, des ignorants. A ceux-là, ils poseront des questions auxquelles ils répondront, sans possèder la science, causant ainsi leur propre égarement, et celui des autres».

Le Prophète nous a bien montré que la science s'apprend par le biais des savants. En effet, le prophète n'a pas dit que DIEU fait disparaître la science avec la disparition des livres, mais plutôt dit que c'est par la mort des savants que DIEU fait disparaître la science. Ceci entraînera les gens à chercher des réponses à leurs questions auprès d'ignorants, qui répondront donc, sans avoir acquis la science; En leurs donnant des réponses, ils s’égareront eux-mêmes, et feront égarer d'autres.

_________________
Ibnou Sirin a dit : "Certes, cette science est une religion, alors regardez bien de qui vous prenez votre religion"
avatar
Jibril

Masculin Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://sunnite.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se fait l'apprentissage de la religion

Message  Jibril le Sam 31 Jan - 19:53

Importance des savants dans le combat des diables humains, ou autres

Les savants ont une grande valeur chez DIEU. Le Prophète a dit (dans le sens): "Le mérite du savant sur l'adorateur est à l'image de mon rang sur le dernier de mes compagnons" (le moins gradé, sans pour autant vouloir diminuer la valeur et l’estimation qu’ont les compagnons du Prophète) Hadith rapporté par A-ttirmidhy qui l'a qualifié de juste.

Le Prophète a bien montré que le savant est plus valeureux, a plus d’estimation chez DIEU, et possède chez LUI un rang plus élevé que l’adorateur qui n'est pas savant.

Le Prophète a aussi dit (dans le sens): «Un seul savant est plus difficile, pour le diable, que mille adorateurs (qui ne sont pas savants)» Rapporté par A-ttirmidhy.

Ceci, car le savant combat le diable, prévient les gens, et les met en garde de lui, avec sa science. Il leur montre de quelle façon ils peuvent éviter les tentations du diable.

Un jour L'Imâm `Abdou-Lka'diri L-Jayla'ny, alors qu'il était entrain d'accomplir des adorations, a vu une lumière accompagnée d'une voix, qui lui dit: "Oh `Abdou-Lka'dir, mon serviteur, j'ai annulé l'obligation de la prière, pour toi". Sur ce, `Abdou-Lka'dir L-Jayla'ny répondit: "Ignoble maudit". Satan lui demanda comment a-t-il pu le reconnaître, tout en l'informant que c’est de cette façon, qu’il a pu déjà égarer beaucoup de personnes. Ensuite, il dit à `Abdou-Lka'diri L-Jayla'ny: «c'est grâce à ta science que tu as pu me vaincre».

Ceci c’est produit ainsi , parce que `Abdou-Lkâdir L-Jaylâny savait que DIEU n'est pas une lumière, que Sa Parole n'est pas une voix et qu'IL n'occupe pas de place. De plus, il savait que la prière est restée une obligation, même pour le Prophète, qui est la meilleur de toute les créatures. Alors comment serait-il donc possible qu'elle ne le soit plus, pour lui. Ainsi on déduit, que c'est par sa science qu'il a pu, sans hésitation, combattre satan.

Il a été rapporté que le roi `Addou Ddawlah a envoyé A-ttayyib AL-Ba'killa'ny en tant qu'émissaire au roi des Romains. Ce dernier avait auparavant entendu parler de la réputation de L-Bâkallâny, comptant comme l’un des savants musulmans de son temps. Le roi romain chercha alors, à l'humilier. L'habitude de ses sujets était qu'ils devaient se prosterner devant lui, en embrassant le parterre. Il a eu l'idée d'installer son trône derrière une porte, très basse, afin d'obliger celui qui la traverse de s'incliner. A son arrivée, le juge AL-Ba'killa'ny comprit rapidement la ruse du roi. Il tint le dos face à la porte, et la traversa en reculant. Comme il devait s'incliner pour franchir la porte, il se présenta de façon, à ce que sa partie postérieure soit dirigé vers le roi. Ensuite il se redressa, et se retourna vers lui. Le roi fût subjugué par l'intelligence de AL-Ba'killa'ny.

Ibnou `Asa'kir rapporte qu'une fois AL-Ba'killa'ny arriva en tant qu'émissaire chez le roi des romains, auprès duquel il trouva leurs chefs religieux. Cherchant à ridiculiser leur croyance, AL-Ba'killa'ny leur demanda comment ils allaient, et comment vont leurs familles et enfants. Tout étonné, le roi dit alors :" Dans sa lettre, celui qui t'envoya comme émissaire dit que tu es le porte parole de la communauté, et que tu es le meilleur de ses savants. Et tu ne sais pas que ceux-là s'élèvent au dessus de tout ça, et qu'ils sont loin d'avoir des femmes et des enfants".
AL-Ba'killa'ny répondit :" Pureté à DIEU, vous attribuez à DIEU la femme et l'enfant, et vous ne l'acceptez pas pour vous même. On dirait que pour vous, ceux-là ont plus d'honneur que DIEU!".

Une fois, ce même roi voulant vexer AL-Ba'killa'ny lui dit: "Parle-moi de l'histoire de `A'ichah, la femme de votre Prophète, et de ce qui fut dit à son sujet". AL-Bâkallâny répondit:" Elles sont deux, au sujet desquelles des choses ont été dites, par certains. `A'ichah, la femme de notre Prophète, et Maryam la fille de `Oumrâne (Marie mère de Jésus). `A'ichah n'a pas eu d'enfants, et Maryam est rentré avec un enfant, sur son épaule, mais les deux ont été innocentées, par DIEU.

Par ces exemples, on voit comment les savants peuvent défendre la religion et l'honorer. C'est vers eux qu'on doit se diriger, pour acquérir la science de religion. Même le Prophète avait un Enseignant, en l'occurrence, l'Ange Gabriel.
Nous comprenons d’un verset du ‘Qour’an: "Lui, a enseigné celui qui est doté d'une grande force" (53/5)

Les Compagnons du Prophète ont suivi le même chemin. C'est pour cela que `Oumâr (que DIEU l'agrée) avait l'habitude d'assister avec un autre compagnon, aux cours du Prophète. Et quand un s'absentait, c'etait l'autre qui lui transmettait la science. C'était aussi la méthode de tous les Compagnons du Prophète, et de tous leurs successeurs. Ibnou syryne, un successeur des Compagnons du Prophète, dans une tradition rapportée par Mouslim a dit: "Certes, cette science est une religion. Regardez alors de chez qui vous apprenez votre religion".

Comme on l'a expliqué précédemment, la science constitue la base de la religion. Sans la science, on ne peut ni connaître DIEU, comme il le faut, ni Son prophète. De même, sans elle, on ne peut ni connaître ce qu'il faut éviter, pour ne pas sortir de l'Islam, ni comment accomplir les obligations.

La méthode mentionnée pour acquérir la science est celle que suivent les gens de la droiture. L'Imâm Al-Khatyb AL-Baghda'dy dit: "La science ne s'apprend que de la bouche des savants"

Parlant du comportement du savant et de l'élève, à la page 87 de son livre, le Juge Ibnou Jamâlah Al-Kinâny dit que l'élève doit faire l'effort nécessaire, afin de s'assurer qu'il est entrain d'apprendre chez un homme de science, répondant aux critères des gens de la droiture, et non pas chez quelqu'un qui a seulement consulté les livres. Il a dit aussi que l'Imâm A-Chcha'fi`y a dit, que celui qui cherche le Fikh dans les livres, perd les règles.

On remarque que tous les savants dignes de leurs titres sont unanimes, sur la manière par laquelle la science s'acquiert. C'est à dire de l'apprendre de la bouche des savants, donc en assistant a leurs cours, et non pas en consultant les livres.

Certains du "Salaf" ont dit: "Celui qui a appris le Hadith des livres est appelé "Souhoufy", et celui qui a appris le Qour’an d'un "Moushaf" est appelé "Moushafy" et non un "Kâri'" (quelqu'un qui maîtrise la lecture du Qour’an selon les règles).

L'Imâm `Abdou L-ghany Annaboulssy a dit: "Ne penses pas que c'est par la lecture des livres que tu deviendras savant, comme nous. La poule a des ailes, mais ne vole pas"

_________________
Ibnou Sirin a dit : "Certes, cette science est une religion, alors regardez bien de qui vous prenez votre religion"
avatar
Jibril

Masculin Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://sunnite.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se fait l'apprentissage de la religion

Message  Jibril le Sam 31 Jan - 19:55

Le fait de consulter tout seul des livres, sans se référer aux savants, constitue un danger, et ceci pour plusieurs raisons:

Premièrement, il y a des termes techniques, spécifiques à la religion, comme c'est le cas, pour d'autres sciences. Celui qui ne maîtrise pas ces termes risque de mal les comprendre. Beaucoup regarde de très près, avant de se faire prodiguer des soins, par un médecin. C'est ainsi qu'ils vont même jusqu'à enquêter pour s'informer au sujet de ses études, de son expérience, et de sa réputation. De la même façon, celui qui veut construire cherchera l’architecte qualifié, et le bon ingénieur.

Seulement à cause des maux de dents, certains chercheront le meilleur dentiste, et ne se livreront pas, au premier charlatan. Ceci vient du fait qu'ils ont peur, et ne font pas confiance à ceux qui ont appris la médecine, en consultant des livres seulement. Personne ne livrera son enfant à un boucher pour une opération chirurgicale. On a donc de plus fortes raisons, d’avoir peur de craindre pour sa religion . En effet une erreur médicale peut amener la personne à mourir, et quitter cette vie mondaine qui de toute façon a une fin, alors qu'une faute dans la religion, peut amener au châtiment éternel, dans l'Enfer.

Une fois, quelqu'un avait un ami malade. Il lut dans un livre de médecine, et lui donna un serpent noir à manger, ce qui causa sa mort. En lui demandant des explications, il répondit que c'est dans un livre de médecine qu'il avait trouvé ce traitement. Il s'est avéré que sur le livre, un résidu d'une mouche tomba auprès du point de la lettre «b» du mot "Habbah", ce qui donna l'impression de deux points faisant changer le mot à "Hayyah", ce qui veut dire "vipère". Ainsi au lieu de lire "Habbah sawdâ" , il a lu "vipère noire".

Beaucoup de gens sont attentifs pour les choses concernant cette vie terrestre, alors que pour la vie de l'Au-delà, ils ne prêtent aucune attention. Ils écoutent n'importe quelle personne, lisent n'importe quel livre , et ainsi de suite.

On raconte qu'il y avait quelqu'un qui faisait le Tawâf (la circombulation) autour de la Ka`bah, avec un couteau suspendu autour de son coup, et une souris. Quelqu'un qui s'étonna de voir ceci lui demanda ce que cela représentait. En répondant, cet ignorant a dit que dans un livre du Fikh, il y est mentionné, que c'est ainsi qu'il faut faire le "Tawâf". Après consultation du livre en question il s'est avéré qu'il y avait des fautes d'impression, à savoir que l'absence d'un point sur la lettre "Kâf" du mot "Wakar" a fait que ce mot soit devenu "Wafâr" , ce qui veut dire souris. IL avait aussi mal lu le mot "Sakynah" qui veut dire respect et calme, ce qui a fait changer son sens, pour devenir "couteau". Le sens réel du "Tawâf", c’est de l’accomplir avec respect et calme.

On raconte qu’après avoir écrit un certain temps de la science, une personne a voulu voyager en mettant ses livres sur son âne. Durant son voyage, il abandonna son âne, pour faire une tâche quelconque. A son retour, il découvrit le vol de son âne. Il poursuivit le voleur jusqu'à le rattraper, puis lui proposa toute sa richesse contre ses livres. Sur cela le voleur lui répondit:
"Malheur à ceux qui, en perdant leurs livres, perdent leurs raisons".

Certains exemples sont drôles, mais plusieurs d’entre eux montrent le grand risque que peut encourir la personne qui consulte les livres.
Comme c'est le cas de certains qui, à cause de leur ignorance de la religion, ont interdit la visite des tombes aux femme. En effet dans un Hadith, rapporté par Al-Bayhaky, le Prophète dit (dans le sens): "DIEU a maudit celles qui visitent les tombes"

En ce Hadith, Celui qui n'a pas une connaissance satisfaisante de la religion, sans bien connaître les traditions, risque de comprendre que la visite des tombes est interdite pour les femmes. Car, il existe un autre Hadith qui abroge celui-ci. En effet, dans un Hadith rapporté par Mouslim, le Prophète a dit (dans le sens): "Certes, je vous ai interdit la visite des tombes, maintenant visitez-les"

Il apparaît donc clairement qu'il est important d'apprendre la science chez des savants, dignes de ce nom, qui eux-mêmes ont appris de la part d'autres savants, et ainsi de suite, en suivant une chaîne de transmission qui va de génération en génération, et qui aboutie jusqu’au Prophète Mouhammad. Malheureusement, beaucoup de gens se sont égarés de ce chemin, et se sont mis à former lancés dans la formation de groupes, et partis. Ils prétendent chercher à appliquer l'Islâm mais ils sont très loin de la réalité islamique.

Un savant a dit: «Il existe quatre types d'homme:

1.Un homme ayant acquis la science, sachant qu'il l’a possède. Celui-là, suivez-le.

2.Un homme qui a acquit la science mais n'en est pas conscient, c'est-à-dire celui qui délaisse la science qu'il a appris, celui-là dit-il, il faut le réveiller, car il dort.

3.Un homme qui est ignorant, mais conscient de son ignorance, celui-là c'est quelqu'un qui cherche le savoir, guidez-le!.

4.Un homme qui est ignorant mais ne se rend pas compte de son ignorance, celui-là c'est un diable, méfiez-vous de lui.»



Mes chers frères! on déduit de tout cela que la science de religion est nécessaire pour qu’on puisse être sauver dans l'Au-delà. Nous avons le devoir de nous conformer à la Charte islamique, en s'acquittant des obligations, et en évitant les péchés. C'est pour cela qu'il faut posséder la science, et notamment, celle qui concerne la croyance, car sans la bonne croyance car sans la croyance licite les bons actes ne sont pas acceptés, chez DIEU. Et celui qui tourne le dos à cette méthode d’acquisition de la science, en cherchant à apprendre dans les livres, tourne le dos au chemin du Prophète, chemin du Paradis. Et celui qui s'en détourne, c’est le chemin de l'Enfer qu’il aurait pris. Que DIEU nous en préserve.
Et DIEU est LE Parfait Connaisseur.

_________________
Ibnou Sirin a dit : "Certes, cette science est une religion, alors regardez bien de qui vous prenez votre religion"
avatar
Jibril

Masculin Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 25/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://sunnite.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se fait l'apprentissage de la religion

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum